Pour toute question, contactez-nous
» Les saisons selon l’Ayurveda: l’Eté - Juin 2019
Exporter en pdf  Exporter en pdf


Les 3 Dosha

 

Les saisons selon l’Ayurveda: l’Eté - Juin 2019

 

Cet article et la pratique sont extraites des Cahiers du Yoga, revue éditée par l’école Yoga7 à Genève. C’est la suite de ce précédent article: « Ritucharya: les saisons selon l’Ayurveda« .

 

Selon l’Ayurveda, les trois Dosha, – Vata, Pitta et Kapha -, sont des composants essentiels de l’organisme. Les Dosha sont distribués de façon variable d’un individu à l’autre. Cette répartition des Dosha détermine la constitution fondamentale de l’individu, sa Prakriti. Mais la distribution des Dosha peut se trouver modifiée au fil du temps, en fonction du climat, du lieu de vie, de l’alimentation, de l’âge et des saisons, entre autres. La constitution modifiée par les aléas de la vie, à un instant « t » se nomme Vikriti. Ainsi, quelle que soit notre Prakriti, nous sommes tous influencés par des facteurs extérieurs communs.

Nous avons vu, dans le premier article de cette série, comment les Dosha, en se succédant les uns les autres, influent sur la Nature et les saisons, dans une sorte de « ronde des Dosha ». Puis nous avions approfondi la saison printanière. Dans ce nouvel article, nous allons aborder, à la lumière de l’Ayurveda, l’hygiène de vie et le yoga adapté à l’été.

Chaque Dosha a son rythme naturel. Pendant une partie de l’année, il augmente progressivement : on dit qu’il est en phase d’accumulation. Puis, il atteint son maximum, il entre alors dans sa phase d’irritation ou de paroxysme. Enfin, il se réduit progressivement et l’on dit alors qu’il est dans sa phase de diminution ou de soulagement.

 

En saison Pitta aggravé, Vata est en accumulation

 

Nous pouvons transposer cela à la saison estivale en Europe occidentale et observer ceci :

  • L’humidité et la fraîcheur diminuent, en fin de printemps et pendant l’été. Kapha Dosha se trouve donc en phase de soulagement.
  • L’ensoleillement augmente progressivement jusqu’à atteindre le niveau caniculaire. Pendant cette phase d’aggravation, les qualités Pitta, chaude, pénétrante, légère, atteignent progressivement leur paroxysme.
  • Les longues journées d’ensoleillement intense entraînent l’assèchement progressif de la Nature. Ainsi, c’est en été que Vata s’accumule, de par l’exacerbation-même des qualités de Pitta.
Ete - Pitta Dosha aggravé et accumulation de Vata

A chaque saison, l’Ayurveda recommande de mettre en place des règles de vie simples, auxquelles on peut ajouter quelques précisions en yoga.

 

Hygiène de vie et yoga

 

En saison Pitta, avec le beau temps et le soleil, le niveau d’énergie est bon, mais c’est cela même qui peut conduire à vouloir en faire trop … et trop bien ou à «se mettre inutilement la pression». Heureusement, l’été, c’est aussi le temps des vacances… et il serait dommage de s’en priver, pour de bonnes raisons. En effet, en saison Pitta, il est bon de rompre un temps avec les challenges professionnels et le rythme soutenu du quotidien. C’est le moment, plus que jamais, de prendre le temps pour vivre, si possible proche de la nature et à son rythme… et de ne rien faire de spécial, dans le sens «efficace» du terme. D’ailleurs, la chaleur nous y invite naturellement. Le repos du corps et de l’esprit a tout son sens et sa légitimité pendant la saison chaude. Il est bon de changer la routine et de célébrer ces moments de liberté : le corps, qui n’est plus engoncé dans plusieurs couches de vêtements et peut ressentir l’air et le soleil… Les journées, encore longues, invitent à profiter prolonger les moments à l’extérieur. Le bien-être que procure ces parenthèses estivales, que l’on soit en vacances ou non, vont contrebalancer la tendance très Pitta à la performance, au rendement et à l’efficacité!

Vacances - Homme nourrissant des mouettes

Développer la douceur, la patience, la joie et l’amitié sont choses excellentes quand Pitta est aggravé. Le matin, l’automassage à l’huile de coco est calmant, rafraîchissant et adoucissant. On peut prendre des douches ou des bains plutôt frais. En été, il est idéal de profiter de la fraîcheur matinale pour se ressourcer dans la Nature.

Promenade dans les bois, le long de la rivière

Le mieux est d’éviter le soleil du midi et du début d’après-midi. C’est connu, il est important de se protéger du soleil et de boire suffisamment d’eau, lorsqu’il fait chaud… Pitta et Vata vous remercieront! Sur le plan de l’exercice physique, il est mieux de préférer les techniques douces, telles que le Yin Yoga, le Qi Gong, la danse. Eviter la pratique trop «solaire» ou physique du yoga (Ashtanga Yoga, yoga chaud, Bikram Yoga, par exemple), ainsi que les sports de compétition ou «violents».

 

Décompresser en fin de journée permet de préparer un bon sommeil… C’est important pour Vata Dosha, en pleine période d’accumulation! Alimentation : préférer les saveurs douce, amère et astringente: fruits et légumes frais de saison (éviter agrumes, tomates, ail, oignon). Eviter les excès de crudités, si l’on a tendance à ballonner. Prendre des tisanes rafraîchissantes (menthe, coriandre), eau, jus de grenade, eau de coco… Eviter les boissons glacées, café, thé, alcool, aliments fermentés.

Soir dété - petite fille dans le jardin avec un pot de fleurs

Pratiquer le yoga pendant l’été

Pleine lune sur la Ria d'Etel, à Nestadio - stage de yoga 2013

Le Bhavana, l’intention dans la pratique yogique, sera fraîcheur et douceur; avec des visualisations comme la lune se sa lumière douce, dans la région du nombril,  ou des couleurs rafraîchissantes comme le blanc, le bleu foncé et le vert émeraude. Privilégier la tranquille, l’immobilité, les moments de plénitude, de contemplation.

Yogamrita - Prasarita Padottanasana - Cours

Sauf s’il fait très chaud, transpirer un peu en début de pratique peut être favorable pour éliminer les toxines propres à Pitta. Dans ce cas, faire attention de ne pas dégager trop de chaleur au niveau de la tête. Les étirements latéraux (Trikonasana (Triangle), Parsvakonasana (angle étiré), Parivritti Janu Sirsasana (Posture de la Tête au genou en torsion) et les torsions : Ardha Matsyendasana (Demi-torsion vertébrale), Jathara Parivartasana (Torsion couchée) favorisent l’élimination des toxines grâce à l’essorage du foie et de la rate. La pratique posturale se doit d’être un moment de ressourcement… pas une «prise de tête». Développer un esprit de non compétition, de non jugement et de bienveillance… Pour Pitta, «moins c’est mieux» (attitude modérée), quitte à pratiquer un peu en-deçà de ses possibilités physiques.

 

Allonger l’expiration pour lâcher prise (on peut aller jusqu’à doubler le temps d’expiration par rapport à l’inspiration), lâcher toute colère, toute frustration, tout stress. Privilégier la patience, la douceur et le contentement. Relâcher les tensions dans la région de l’abdomen, grâce aux étirements de cette zone Thathaka Mudra (la Mudra du ventre), Jathara Parivartasana (Torsion couchée). Travailler Agni (le Feu digestif) en douceur: Uddiyana Bandha et torsions assises ou couché. Dans certains Asana, visualiser l’énergie du feu, dans l’abdomen, de façon contrôlée.

Par exemple, avec Ardha Matsyendrasana, cela donne :

Inspir sur un temps : le ventre avance. Visualiser une flamme de quelques centimètres, calme, au niveau du ventre.
Expir sur deux temps (le double de l’inspir) : le ventre recule. Rassembler la flamme au niveau du nombril et la rapetisser, afin de lui donner la taille du nombril.

 

C’est une façon de contenir la qualité chaude et l’Agni là où le corps a besoin lui, et d’éviter ses débordements.

Comme en été, Vata est le Dosha en période d’accumulation, il est aussi important de travailler la sphère du colon et Apana Vayu, l’énergie d’élimination. Apana Vayu participe aussi à l’équilibre de Pitta, en éliminant ses excès.

Yogamrita - Viparita Karani sur un bolster

Les flexions avant sont particulièrement indiquées, et celles jambes écartées plus encore. Pratiquer des Asana  et Pranayama rafraîchissants. Tout du moins, penser à toujours terminer la séance avec des pratiques particulièrement rafraîchissantes (Viparita Karani sur un bolster, Apanasana). Les Pranayama-clés sont les respirations rafraîchissantes : Shitali, Sitkari, ainsi que Nadi Shodhana, la respiration alternée, sans rétention.

 

Pour l’ouverture du cœur psychique et la bienveillance, Hasta Mudra, Bija et Mantra sont plus subtils et efficaces qu’un travail d’extension trop intense, qui aurait pour effet d’augmenter Pitta. Hasta Mudra pour l’ouverture du cœur: Namaskar (Anjali) Mudra  et Padma Mudra; pour le lâcher-prise: Dvimukham Mudra.

3 Mudra pour Pitta

Bija et Mantra :


Shrim; Shum; Aim
Loka Samastah Sukhino Bhavantu
Om Shantih Shantih Shantih

 

Télécharger la pratique de yoga «Pacifier Pitta, tout en prenant soin de Vata» (pdf)

 

Comme en yoga il est toujours plus facile d’intégrer les concepts grâce à la pratique voici, pour terminer, une pratique destinée à pacifier Pitta, tout en prenant soin de Vata.

Séance de yoga Yogamrita pour l'Eté - Pitta Vata

Article paru dans le Cahiers du Yoga n° 32 – mai-août 2019.
Commander les Cahiers d Yoga sur www.cahiersduyoga.ch

pixel_trans
Souhaiteriez-vous que Yogamrita dispose de son propre lieu de yoga en Bretagne, en bord de mer, pour donner stages, formations, séjours à la carte?
Oui. Je pourrais si besoin participer à ce projet
Oui. Un lieu dédié serait un plus pour vivre le yoga
La Bretagne c'est un peu loin pour moi
Non, je ne vois pas l'intérêt

45 Votes
[ Voir les résultats ]
pixel_trans
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris